Aurillac 2010

Août
Retour du Festival d’Aurillac, qui cette année a accueilli 567 compagnies OFF.
Off cela veut dire : pas de cachet artistique, pas de logement, pas de nourriture…

Mais un grand bonheur que d’être baigné durant quatre jours dans cette soupe humaine.

Imaginez une ville où, qui que vous soyez, pauvres, riches, gueux, Dieux, et manants se côtoient dans le plus grand  respect, avec du bruit et odeurs afférentes aux diverses couches de la société.

Un partage de l’espace autour d’un principe très simple, le spectacle mène la danse. Chacun pouvant y aller de son crédo avec plus ou moins de bonheur, professionnalisme, débutant et confirmé. Dans ce temps de Culture in situ, un incroyable mélange s’opère.

Les différences s’apprécient et se tolèrent, un acte politique très pur est en marche autour des spectacles de rues: Aurillac à vivre intensément, sans modération.
Vous êtes vivant?…alors courez en 2011, Vivre la Rue en Aurillac!
Ci-dessous un petit aperçu des rencontres

Le jour je me trouvais en haut du jardin des Carmes de 10 heures du matin à 19 heures, puis ensuite je retrouvais une artiste ÉLISE CARVILLE qui présentait TU, d’après le texte de Jean Pierre SIMÉON.
site de Élise CARVILLE
Une sortie de poubelle magnifique, un très beau texte, de l’émotion, la rue dans toute sa splendeur…une très belle  rencontre j’étais Marionnette de 22 h à 23h pour la sortie de poubelle…